VERDUN – Astral Sabbath

Metal – France (L.O Communication)

 

https://www.facebook.com/weareverdun/

 

Trois ans écoulés depuis la sortie de leur premier album, »The Eternal Drift’s Canticles », la formation composée de : Géraud Jonquet (batterie), Florian Celdran (basse), Jay Pinelli (guitare, choeurs) et David Sadok (chant) et issue de Montpellier revient livrer un second ouvrage, « Astral Sabbath ». Posés sur une rythmique pesante et vrombissante, les titres résonnent aux sons et aux mouvements d’une basse présente et prégnante. Les tempi sont dosés avec précision, privilégiant la suffisance à la quantité. Une attitude justifiée apportant un sens aux notes, aux propos développés. Sombre et épais, les morceaux sont conduits par des lignes de chants hurlés. Sans être rapides, ces vocaux contrastent avec l’assise rythmique, mettant parfaitement en valeur la dynamique de l’ensemble. Dans ce magma en fusion, les guitares viennent se joindre à la noirceur par des riffs imposants en adéquation avec l’atmosphère abyssale régnante. Pour contrarier ces nuances, elles livrent par instants de lignes musicales plus incisives mettant ces tonalités majoritairement massives en retrait. Des scarifications sonores habilement intégrées dans les structures. Se mettant en risque avec un tel recueil, la formation a su gérer le travail de composition et de production afin de livrer un ouvrage équilibré et captivant, permettant de capter les instruments et de nombreuses subtilités.

« Astral Sabbath » est par ces qualités un album riche et intense. Il est en mesure d’intéresser un large public. Que ce dernier soit à la recherche de nouvelles sensations, en quête de curiosité, amateur du genre et du groupe. Peu importe sa détermination, sa démarche, cet opus mérite de l’attention car il possède de nombreux atouts pour combler l’auditeur de plaisir.

 

Titres :

01. Return Of The Space Martyr – 02. Darkness Has Called My Name – 03. интерлюдия – 04. Venom(s) – 05. The Second Sun – 06. L’ enfant Nouveau – 07. Ästräl Säbbäth