THE NATIONAL ORCHESTRA OF THE UNITED KINGDOM OF GOATS – Huntress

Metal progressif – Italie (UKoG Records)

 

La formation d’origine italienne s’est formée en 2010. Les quatre musiciens, qui la composent, évoluent dans un concept de mises en scène qui les conduit à se grimer et se costumer pour assurer leurs prestations, maintenant une certain anonymat. Le groupe a édité rapidement deux EP, introduisant l’histoires et l’aventures de personnages dans un monde appelé Kolepta. Deux épisodes viennent poursuivre cette série par les albums « Vaaya And The Sea » paru en 2012 et « Vargorok » en 2016. Ce nouvel EP, « Huntress », donne suite à ce On concept.

Avec  dominance musicale orientée vers le rock metal progressif, les musiciens entament l’ouvrage par une direction endurcie, « Beast » met en avant des guitares acérées, un tempo percutant, riche en intensité, des lignes vocales puissantes et mélodiques. Prenant un écart typé pop rock, « Scent » adouci le propos, restant comme les autres titres aéré, assimilable rapidement et surtout captivant. Revenant vers une tendance plus robuste, « Thrill » prolonge l’esprit engagé par le premier morceau. Cette dimension est développée de manière instrumentale durant « Attunement ». Les membres s’évadent vers des tonalités parfois orientales, les seuls mouvements vocaux sont à attribuer aux choeurs épaulant l’ensemble. Le final résonne comme un hymne rock, mené par un mid-tempo percutant, « Kill » intrigue par ses aspects burlesques.

On apprécie la mise en scène différente à chaque morceau, la qualité du travail accompli tant dans le domaine de composition que dans la production. The National Orchestra Of The United Kingdom of Goats s’engage dans une démarche progressive parfois théâtrale avec une approche simple, digeste et surtout facilement accessible.

 

Titres :

01. Beast – 02. Scent – 03. Thrill – 04. Attunement – 05. Kill