SUICIDAL TENDENCIES – Still Cyco Punk After All These Years

Punk Hardcore – Etats Unis (Replica Promotion)

 

Depuis ma première rencontre auditive avec le groupe en 1983, l’arrivée d’un nouvel album de Mike Muir et ses compères est toujours un moment d’émotion et de réjouissance. Un peu comme un enfant devant ses cadeaux de noël. Avant de poser la galette dans le lecteur, je prends soin de pousser mes meubles et autres objets pouvant entrer en collision avec ma personne. Je pousse le bouton « play » et prends un grande respiration. Me voilà transporter, non pas avec une dolorean quelques années en arrière mais dans un univers teinté de 80’s. Je deviens soudainement air multi-instrumentiste, je deviens un danseur émérite… enfin de danses à contact uniquement.

Qu’est ce qui est en mesure de me conduire vers un tel engouement, simplement la musique distillée par la formation. Cet univers particulier qui mêle des tendance hardcore, punk très percutante, très intense à des rythmiques groovy, des atmosphères plus funky, plus surf music. On reconnait pleinement ces influences, ces inspirations qui ont fait l’originalité de Suicidal Tendencies. Rappelons nous que cette formation a été l’une des premières à développer le metal fusion, à contribuer à son essort. Bien avant des groupes cultes, Mike Muir en véritable précusseur est venu marier des courants musicaux éloignés, créant ainsi une certaine dynamique, une certaine percussion. L’art de manier ces domaines n’est pas permis à tous. Encore une fois, les morceaux sont construits dans ce melting pot avec des breaks rondement menés débouchant sur des contre-pieds envoutants. Parfois mélodiques, parfois doom, parfois heavy ou thrash metal, le thème principal dérive vers ce crossover, ce punk hardcore caractéristique sans failles avec une aisance singulière.

Une nouvelle fois, j’adhère à cet univers propre à Suicidal Tendencies, à des compositions qui mettent le feu aux poudres. La maison est comme le propose Mike Muir détruite par mes danses acrobatiques metalliques. Je me sens nettement mieux par cet effet de révolte procurer par l’album, par cet esprit punk où rien ne peut m’arrêter. Après tout, je n’avais rien à perdre en posant le cd dans mon lecteur, juste de me sentir bien.

 

Titres :

01. I Love Destruction – 02. F.U.B.A.R. – 03. All Kinda Crazy – 04. Sippin’ From the Insanitea – 05. Its Always Something – 06. Lost My Brain…Once Again – 07. Nothin’ To Lose – 08. Gonna Be Alright – 09. Ain’t Gonna Get Me – 10. All I Ever Get – 11. Save A Peace For Me