STONE HORNS – The Beast Inside

Metal – France

https://www.facebook.com/StoneHornsOfficial/

 

Stone Horns est un projet solitaire mené par Devf (auteur, compositeur, interprète et multi-instrumentiste) originaire du Sud-Est de la France, plus précisément de Marseille. Le musicien, officiant dans d’autres domaines, est connu pour ses interventions derrière la table de mixage pour ses amis d’A.C.O.D. Pour mettre au grand jour ses compositions, Devf aura mis deux ans a enregistré et produire presque intégralement toute la musique présente sur ce premier album, « The Beast Inside ». Deux autres musiciens l’accompagnent dans cette aventure studio, Raph (batterie – A.C.O.D) et Antoine Rozsak (guitare). Depuis le projet a connu des modifications, lui permettant de pouvoir défendre cet ouvrage sur scène, le groupe a vu arriver les musiciens suivants : Loïc Quelen (batterie) et Vincent Pès (basse).

Les premières notes nous plongent dans un univers sombre mêlant une ambiance épique dotée d’orchestrations mélodiques, ornée de riffs puissants. Cette atmosphère va perdurer tout au long de l’album, confrontant des lignes mélodiques captivantes et envoutantes à des riffs acérés, à des structures rythmiques massives, taillées dans le roc. Il s’en dégage une grande précision, une assurance consolidée. Pour confirmer cette démarche agressive et prégnante, les lignes vocales se font rugueuses et caverneuses, les choeurs accrocheurs et parfaitement en adéquation avec les nappes d’orchestrations. Cette atmosphère use de ce contraste malsain et puissant par cette association établie entre l’harmonie et la brutalité. Ces phases mélodiques permettent une facilité de mise en mémoire des refrains, une aisance d’accès pour le live. En apnée d’un bout à l’autre de l’album, les titres défilent rapidement sans laisser de temps morts. Les thèmes s’enchainent dans une cohésion réussie, dans un équilibre maitrisé. L’ouvrage, qui ne souffre pas de son autoproduction, nous embarque dans une démarche binaire, répondant aux thèmes de sa pochette, à savoir un univers blanc ou noir, une attitude angélique ou démoniaque. 

« The Beast Inside » n’est pas un album singulier, il vit de l’intérieur et ne demande à extérioriser l’animal qu’il contient. Comme exutoire, cet ouvrage sait donner du groove, venir poser des uppertcuts puis adoucir la relation par des évasions accessibles. Sa noirceur et ses lueurs sauront convaincre les nouveaux venus, savent maintenir en émoi ceux qui ont découverts l’ouvrage lors de sa sortie.

 

Titres :

01. The Passing – 02. Allegiance To The Beast – 03. At The Gates Of The Devil’s Mansion – 04. In Frontline – 05. The Pit Of Hornthrone – 06. Scuttling Theory – 07. Storm Of Torments – 08. Unshaken Soul – 09. Ancient World’s Ashes – 10. Reach The Astrophyllite’s Sphere – 11. Anger, Remorse, Repeat – 12. Cervantes’ Threnody – 13. One Last Stand