2019-04-05 : GET THE SHOT – NASTY – STICK TO YOUR GUNS – NASTY –

La soirée va être massive avec trois formations développant un metal puissant et imposant. Pas de fioritures, sortez vos moufles de boxes, l’esprit est chargé d’intensité. Les âmes sensibles sont priées à titre préventif de s’écarter afin de laisser place aux danses metalliques.

Les premiers à mettre le feu aux planches sont les québecois de Get The Shot. Avec une musique évoluant dans des registres thrash et hardcore, le groupe envoie des brûlots atteignant parfaitement la cible dans la fosse. Les musiciens sont en place et livrent une prestation à la hauteur de leur musique, soit garnie d’intensité, de dynamisme. La formation est à son aise, venant mettre tout le monde d’accord en l’espace de quelques riffs. Il y a de nombreuses promesses dans la formule proposée. Il a fallu de peu qu’ils prennent la vedette par ce set explosif.

Le second volet provient de La Calamine, Belgique. Nasty propose un spectacle sur scène et dans la fosse… En effet, le public s’anime dès l’arrivée des musiciens et pratique un pogo kung-fu nécessitant une large place, organisant un majestueux bordel dans la salle et parfois sur les planches lors de la venue de fidèles. Le set est pêchu et massif, le quatuor prend position et oriente ses assauts vers l’assistance. Tous répondent aux attaques des riffs, aux vrombissements des rythmiques. Une certaine communion se génère, une certaine cohésion se produit entre un public venu en masse pour Nasty. Cela reste efficace, la prestation est robuste, à l’image de la musique proposée.

Pour conclure, les américains de Stick To Your Guns ont la lourde tâche de solder une soirée très animée. Acte difficile tant les formations précédentes ont assuré des prestations de qualité et animées. Le quintette est appliqué, proposant un hardcore édulcoré tendant sur des atmosphères contemporaines, oubliant un peu l’aspect rebelle du style. Certes, les compositions sont puissantes, dynamiques. Certes, les musiciens livrent un set correct, plein d’énergie. Pourtant, l’ensemble peine à convaincre et à faire oublier l’intensité déployée auparavant. La musique sonnant de manière trop actuelle, ne laisse guère de surprise, n’arrive pas à embarquer le public. Respectueux, celui-ci accueille le groupe avec courtoisie mais l’euphorie dans la salle s’est évadée depuis le venue sur scène du groupe. Il aurait nécessité un peu plus de fougue, un peu plus d’étonnement afin de maintenir l’atmosphère massive et festive engagée. Le groupe est peut-être passé à coté de son set. Trop appliqué, trop soigné, utilisant des clichés trop usités, les américains auraient dû prendre plus de risques.

 

Une soirée proposée par l’Empreinte.

 

GET THE SHOT      

 

NASTY 

 

STICK TO YOUR GUNS