SHINING – Animal

Metal – Norvège (Replica Promotion)

 

Connu pour ses débuts dans le monde du jazz, puis au travers un univers metal avant gardiste pour son aspect jazzy, le groupe se tourne vers des ambiances plus modernes, plus groovy ayant une atmosphère disco façon 80’s. « Animal » sort des sentiers battus du groupe et risque fort de décontenancer les fans, point de saxophone mais une approche plus commerciale, plus accessible et surtout plus dansante. Avant d’avancer dans l’ouvrage, la production est relativement dynamique. Celle-ci a été réalisé par le groupe et son fidèle compagnon, Sean Beavan (Marilyn Manson, Nine Inch Nails, A Perfect Circle). Le mixage final a été confié à Kane Churko (Five Finger Death Punch, Halestorm, Papa Roach).

L’ouverture faite part « Take Me » nous conduit directement dans cette atmosphère propre au 80’s et ses génériques de séries. Cet esprit se prolonge avec « Animal » et son ambiance prégnante. Puis le tempo devient plus modéré avec « My Church », les musiciens prennent une direction plus sombre, plus mélancolique. Sans étudier les titres un par un, la formation a décidé de visiter des univers assez vaste et découvrir de nouveaux horizons. On traverse des zones mettant en valeur les synthétiseurs, des tendances plus émotionnelles, des périodes envoutantes emmenant l’auditeur dans une forme d’aspiration, d’attirance vers cet univers, des passages saturés, des lignes vocales pouvant se faire mélodique mais à contrario agressive. Toutes les nuances sont abordées, permettant de retrouver aussi des instants typés power balade, des séquences plus pop, plus funk. La limite de « Animal » n’existe pas, l’avant gardiste est maintenu, produisant un opus ayant une véritable originalité, un certain dynamique et une puissance évidente.

Dans cet assemblage, on a hâte de découvrir ces morceaux sur scène tant ils sont dotés d’un potentiel à faire bouger les fosses, à faire entrer en communion l’assistance avec le groupe tant les refrains permettent d’être partagés. On pourra reprocher des compositions trop propres, trop édulcorées, un virage brutal dans la forme musicale de Shining. On aurait pu imaginer que cet album puisse être publier sous un autre nom de groupe afin de rester dans la démarche de la formation. La volonté des membres était de livrer un nouvel ouvrage basculant les lignes du metal. Acceptons cette volonté, appréhendons ce nouveau volet discographique qui pourrait entrainer quelques formations dans ce mouvement différent, dans cette évolution générant une certaine révolution.

 

Titres :

01. Take Me – 02. Animal – 03. My Church – 04. Fight Song – 05. When the Lights Go Out – 06. Smash it Up! – 07. When I’m Gone – 08. Everything Dies – 09. End – 10. Hole in the Sky (avec Linnea Dale)