PAUL GILBERT – Behold Electric Guitar

Rock – Etats Unis (Replica Promotion / Mascot Records)

https://www.facebook.com/paulgilbertmusic/

 

Le label prolonge ses éditions conduites par des musiciens réputés. Cette nouvelle parution concerne le guitariste Paul Gilbert, fin descendeur de manches s’étant exprimé au sein d Racer X et Mr Big. Relativement prolifique, le guitariste a été de nombreux albums solos démontrant que Paul Gilbert sait mettre en valeur d’autres tendances musicales que le métal. Ce nouvel ouvrage résonne dans ces univers l’ayant influencés. Faisant honneur aux atmosphères et guitaristes hard et metal vers lesquels il puise ses inspirations, cet ouvrage prend le large vers des ambiances plus légères, plus limpides. Paul Gilbert n’hésite pas à venir vers le rock britannique teinté des Beatles, vers des thèmes plus groovy tel que le surf rock ou le funk, vers des racines blues ou des expériences typées jazz rock. Le panel est large et varié, les guitares développent des riffs imposants et puissants, des phrasés plus mélodiques et harmonieux, des lignes cristallines, à la lecture plus facile. Avec une certaine agilité, une certaine aisance, Paul Gilbert confirme sa rapidité d’exécution, consolide l’expression de nombreuses émotions. Durant une heure, le musicien parcourt des phases agressives, subtiles, discrètes se mariant et se confondant les une aux autres sans cassures, sans brutalités. « Behold Electric Guitar » est organisé comme un ouvrage mettant en valeur la musique, distinguant toutes les tendances et les traitant sur la même dimension. Ce nouvel album est un hommage au monde musical, il se distingue et s’apprécie par sa finesse, par la passion transmise par Paul Gilbert à dévoiler ses propres émotions.

 

Titres :

01. Havin’ It – 02. I Own A Building – 03. Everywhere That Mary Went – 04. Love Is The Saddest Thing – 05. Sir You Need To Calm Down – 06. Let That Battery Die – 07. Blues For Rabbit – 08. Every Snare Drum – 09. A Snake Bit My Toe – 10. I Love My Lawnmower – 11. A Herd Of Turtles – 12. Things Can Walk To You