PAT O’MAY – One Night In Breizh Land

Hard Rock – France (Him Media)

 

Depuis le début des années 80, Pat O’May use ses doigts sur les cordes des ses guitares pour proposer un mélange rock hard, progressif et celtique. Une musique définissant l’identité du musicien, ses influences et ses inspirations. Au fur et à mesure, il a pu rencontrer de nombreux artistes, français et internationaux, constituant un cercle d’amis et privilégiés dans le milieu.

Ce nouvel opus live enregistré le 7 octobre 2017 à Bleu Pluriel à Trégueux (22) et diffusé en direct sur France Bleu Brizh Izel nous propose pendant 2h00 de balayer les morceaux référant de l’artiste, épaulé par une pléiade des guitaristes ou musiciens cultes tels que : Ron Bumblefoot Thal, Pat Mc Manus (ex Mama’s Boys), Patrick Rondat, Jonathan Noyce (Gary Moore, Archive,Jethro Tull), Diabolo (harmoniciste d’Higelin, Bashung, Christophe …), Le Bagad Konk Kerne
David Hopkins (percussions), Louis Soler (guitare) et ses compères : James Wood (guitare, claviers), Christophe Babin (basse) et John Helfy (batterie)
.

Ce voyage musical restitue l’ambiance de la soirée et laisse entendre la participation de l’assistance. Les titres oscillent entre morceaux instrumentaux et titres chantés. Chacun peut y trouver son compte. Les invités participent à la fête venant déposer un solo, venant renforcer la dynamique. Connaissant la discrétion du guitariste, cet album live n’est pas un registre démonstratif mais un recueil d’émotions. Les compositions sont interprétées avec un certain feeling, un certain plaisir sans surexpositions, sans artifices superflus. On parcourt cet ouvrage au gré des courants musicaux, des rythmes évolutifs. On est en mesure de traverser des morceaux percutants garnis de groove tels que « The Trolls » ou « I Want To Sleep », des tendances celtes comme « Alan the Brave« , des orientations irlandaises par « Oh Wild One » un titre inédit de Gary Moore ou « Belfast Boy« . Venant sur de registres plus adoucis, Pat O’May se dirige par instant dans le romantisme avec la balade « Don’t Know Who to Pray to Anymore » ou des morceaux planants, progressifs tels que « That’s Beautiful » ou « Michael’s Calling« . L’acoustique sait aussi intervenir avec « The White Lady » et se marier avec l’électrique lors de « Ty Moon« . Pour clore les débats, le guitariste fait intervenir tous les musiciens sur un final explosif mené au son de « Whiskey In The Jar ».

Cette collection des morceaux sait se faire appréciable, et peut se distinguer en deux ensembles. Le premier disque s’oriente vers des morceaux rock percutants et progressifs migrant vers le heavy metal ou power metal. La seconde galette s’articule autour des thèmes celtes et rock hard.

« One Night In Breizh Land » nous fait passer un moment agréable au travers ces compositions, porte à nouveau l’accent sur les qualités d’un guitariste au service de la musique. Ces 2h00 de restitution d’une soirée consacrée à la guitare et à la musique en général mériterait bien une immortalisation sous la forme d’un support vidéo. Pat O’May assure quelques dates jusqu’en novembre, profitez en pour aller y poser vos yeux et vos oreilles.

 

Titres :

CD 1 : 01. Crazy Horses – 02. First Session – 03. The Trolls (feat. Diabolo) – 04. The White Lady (feat. Diabolo) – 05. Don’t Know Who To Pray To Anymore (feat. Ron « Bumblefoot » Thal) – 06. I Want To Sleep (feat. Le Bagad Konk Kerne & Ron « Bumblefoot » Thal) – 07. Breizh Amerika (feat. Le Bagad Konk Kerne, Les Gars Du Loc’h & Ron « Bumblefoot » Thal) – 08. Overlord (feat. Le Bagad Konk Kerne) – 09. On The Road Again (Marienthal) – 10. That’s Beautiful (feat. David Hopkins) – 11. Mindscape (feat. Patrick Rondat)

 

CD 2 : 01. Belfast Boy (feat. Patrick McManus Band)  – 02. Homeland (feat. Patrick McManus) – 03. Alan The Brave (feat. Jonathan Noyce & Louis Soler) – 04. Far From Her Land (feat. Jonathan Noyce) – 05. Michael’s Calling (feat. Jonathan Noyce & Louis Soler) – 06. Oh Wild One  (feat. Jonathan Noyce) – 07. Eliz Iza  – 08. On the Moor – 09. No Religion – 10. Break Out (feat. Patrick Rondat) – 11. Ty Moon (feat. Ron « Bumblefoot » Thal) – 12. Whiskey In The Jar (All Stars & Martin Thorsend)