MARK MORTON – Anesthetic

Metal – Etats Unis (Replica Promotion / Spinefarm Records)

https://www.facebook.com/markmortonmusic/

 

Mark Morton sort de son univers metal exprimé au sein de Lamb Of God. Le guitariste s’est engagé dans un travail de composition afin de partager sa musique avec des musiciens qu’il apprécie. Cette mise en scène lui permet de s’évader dans des univers divers, une variété de styles pouvant convenir à ses invités, une adaptation appropriée à chaque intervenant. Il faut avouer que les vocalistes présents maitrisent leur domaine respectif à savoir : Jacoby Shaddix (Papa Roach), Mark Lanegan (Screaming Trees), Chuck Billy (Testament), Jake Oni (ONI), Myles Kennedy (Alter Bridge), Mark Morales (Sons Of Texas), Josh Todd (Buckcherry), Naeemah Maddox, Randy Blythe (Lamb Of God) et Alissa White-Gluz (Arch Enemy), ainsi que Chester Bennington (Linkin Park). Pour l’accompagner il a fait appel à musiciens tels Ray Luzier (Korn), Mike Inez (Alice In Chains), Steve Gorman et Marc Ford (The Black Crowes), Paolo Gregoletto et Alex Bent (Trivium), David Ellefson (Megadeth)… Une collection d’artistes. Tous sont en mesure de venir se frotter à un registre différents de leur domaine usuel, ainsi les titres traversent sans difficultés le monde metal US contemporain doté de guitares acérées, de riffs épais et imposants, de rythmiques emballées, d’échanges vocaux alternants des voix claires et des passages hurlés, growlés pour rejoindre des domaines plus édulcorés façon rock US, pour des registres plus feutrés jonglant entre soul et funk, entre guitares jazzy et blues. Ses associations sont parfois étranges mais totalement réussies, ainsi on assiste à un contraste opposant Alissa White-Gluz à Randy Blythe, un chant féminin mélodique et soul à un chant death et growlé durant « The Truth Is Dead ». On peut se promener dans un registre soul blues lors de « Reveal » permettant de découvrir le guitariste dans un registre éloigné de Lamb Of God. Le musicien nous oriente vers de thèmes plus adaptés FM par les interventions de Miles Kennedy, « Save Defiance », puis de Josh Todd, « Sworn Apart ». Il n’oublie pas le thrash metal agressif et percutant collant parfaitement à la voix de Chuck Billy lors de « The Never ». Sans parcourir tous les morceaux, on contaste que Mark Morton se fait plaisir en proposant des univers variés, en montrant des facettes méconnues de son talent. Il démontre avec audace ses qualités de compositeur, ses compétences de guitariste, sa volonté d’éditer un ouvrage de qualité sans se mettre sous les feux des projecteurs.

Ce premier opus est une pépite musicale, un ouvrage lumineux et délectable. Un album passionnant et rayonnant.

  

Titres :

01. Cross Off – 02. Sworn Apart – 03. Axis – 04. The Never – 05. Save Defiance – 06. Blur – 07. Back From The Dead – 08. Reveal – 09. Imaginary Days – 10. The Truth Is Dead