HAMPERED

   Rencontre avec Guillaume (guitariste).

 

1 / Peux tu nous présenter le groupe et ses membres ?

Hampered est un projet Métalcore né en 2013 à Toulon (France). La section rythmique est assurée par Stef à la batterie et Fares à la basse. Romain et Guillaume (backing vocal) aux guitares alternent entre couplets incisifs et refrains mélodiques, le tout porté par la voix de Germi

 

2 / Quelles sont vos influences respectives ?

Pour ma part (Guillaume) je suis très années 90. J’ai grandi avec la mouvance neo (Korn, SOAD, drowning pool, papa roach). Germi est plus progressif, Djent (Periphery). Après ça écoute pas mal du Architects, Ghost, ou parkway drive. Et si les bières coulent à flot on peut se retrouver à danser sur du gogol bordello 😉

 

3 / Vous avez organisé cet album comme une véritable histoire. Sans trop entrer dans les détails, peux tu nous dévoiler le scénario ?

C’est inspiré par Vol au dessus d’un nid de coucou ou shutter island. Au tout début de l’histoire il y a cet accident de bagnole « i’m alive » puis on pénètre direct dans l’asile avec «The project » (comprendre le projet du medecin). Après il y a une intériorisation du héro avec la présence de son colloc qui lui en dit plus sur le lieu. Le dénomment arrive avec « Avenge your memory » où l’on comprend clairement que ce n’était pas un accident…

 

4 / Hampered n’hésite pas à intervenir dans un format « slam », dans une mise en scène verbale… Quelles sont vos limites ou expérimentations possibles dans la construction musicale ?

Les seules limites sont la technique de nos instruments. Après l’esprit est capable de tout. Quand j’ai (Guillaume) une composition en tête j’essaye d’aller le plus loin possible dans la construction (lier le riff à la rythmique, au chant. Et je n’arrive d’ailleurs j’aimais à terminer une chanson sans les paroles. L’histoire est très importante pour moi.

 

5 / Les titres de  cet opus sont ils en mesure d’être explorer séparément sur scène ?

Tu touches du doigt un point important. Le show est très important pour nous. A ce jour nous déroulons l’ensemble des titres dans l’ordre de l’album. Je ne m’imagine pas raconter l’histoire dans le désordre. Mais c’est un point en éternelle remise en question. Le plus important c’est la scène et la qualité du show.

 

6 / Peux tu nous parler de son enregistrement ? Avec qui avez vous travaillé dans le domaine du mixage et de la production ?

L’enregistrement a été fait dans notre local de répète. On remerci Sly pour les prises batteries et Germi qui en plus d’assurer le chant a fait un gros gros boulo de prise de son et mixage. Pour le mastering on a travaillé avec CHS Prod connu notamment via le groupe Smash hit combo

 

7 / La pochette révèle des musiciens floutés, cet aspect était-il important de ce concept ? Est il utilisé pour renforcer l’aliénation ?

Pour les photos on travail avec Fred Shoot à don’f. en plus d’être une personne extra c’est un photographe plein d’idée. Donc on est allé dans une zone bien dans le thème (bâtiment abandonné) et il nous a proposé ce cliché. Je ne dévoilerai pas son secret mais ce que je peux dire c’est qu’il n‘y a aucun montage post-shooting 😉

 

8 / Quels sont vos projets scéniques à venir ?

 

Nous jouons le 21 avril à Miramas à l’Electrode. Pour le reste rien de fixé, mais pas mal de contact (Paris, Lyon, Rouen et même Canada 😉 Ya plus qu’à comme on dit.

 

 

Merci

 

Merci beaucoup,

Guillaume pour Hampered