GRAZED – Univers Sale

Metal – France (Musiko-Eye)

 

Les Nîmois ne sont plus à présenter, « Univers Sale » représente le quatrième album studio du groupe. Pour cette édition, la formation perdure dans le chant français mené par le duo Cigalou et Fab. Caractéristique de Grazed, les deux musiciens se partagent les lignes vocales oeuvrant dans un univers growlé pour les basses fréquences, et limite screamé pour les aigus. On pourrait comparer pour l’occasion une approche similaire à un certain Black Bomb A pour ce contraste et l’énergie dissipée. Complémentaire, les parties de chant livrent des textes riches en couleur, proposant des thèmes d’actualités sous une présentation décalée et suggestive. Les paroles ne font pas dans la demi-mesure et savent se faire précises. Pour accompagner ces propos, les membres déversent un thrash old school lorgnant par instant vers le death metal mais aussi vers des ambiances plus heavy metal voire metal teuton pour certaines rythmiques martiales et carrées. Au fur et à mesure des onze morceaux qui composent cet opus, on se laisse apprivoiser par cet esprit direct et cette volonté de livrer un ouvrage authentique et libéré. Les riffs et les rythmiques saccadés nous emportent vers des sentiers nommés The Four Horsemen et des albums tels que « Seek And Destroy » ou « Ride The Lightning », les tempi réglés comme des horlogers respirent la précision établie par Accept version UDO. Les soli restent clairs, discrets sans venir pénibles à supporter. Fab et Max ne jouent pas les équilibristes du manche mais se destinent à restituer une certaine émotion, une certaine cohésion avec les ambiances engagées. Pour assoir l’ensemble, les mainteneurs du rythme, Raph (batterie) et Chris (basse), sont en mesure de partir dans des chevauchées épiques avec aisance puis cheminer de manière plus modérée sans failles. Inutile de passer cet ouvrage en boucle pour en être aspiré, les premières écoutes sont en capables de vous captiver, de vous entrainer dans l’univers de Grazed. Les morceaux se repassent avec plaisir dès le fin de l’album, se prolongent pour une nouvelle séance de headbanging ou de air guitare.  Un peu tatillon, je pourrais lui reprocher sa production à l’ancienne, qui n’est pas déplaisante mais qui manque pour moi un peu de relief, un exercice qui correspond surtout à l’esprit de cet ouvrage.

Cet album est un véritable souffle d’air frais, il apporte une originalité et une identité différente dans ce paysage metal contemporain. Il peut surprendre l’auditeur découvrant le groupe, mais « Univers Sale » saura le convaincre. Une pépite différente, portée sur un humour décalé à l’image de ses textes, sur laquelle il convient de s’attarder.

 

Titres :

01. Offrande Sacrificielle – 02. Ou sont Les Femmes (Libres) ? – 03. Smic Ta Mère – 04. L’Homme Invisible – 05. Univers Sale – 06. Glupides – 07. Bachar – 08. Grazed Anatomie – 09. Petroleum Rex – 10. Celtique Et Tac – 11. Mascarade