FRANCOIS JOUAULT – Wrac’h To Stagadon

 Rock – France

 

https://fjouault.bandcamp.com/album/wrach-to-stagadon

 

François Jouault est un musicien originaire de Paris, venu s’installer en Bretagne afin de retrouver ses racines. Il livre son premier album, »Wrac’h to Stagadon ». Un ouvrage essentiellement instrumental, dédié à la guitare, faisant honneur à ses influences et inspirations. Quelles soient musicales, écologiques… profitant des espaces ayant permis la mise en oeuvre de cet opus, François Jouault nous propose d’entrer en communion avec les éléments naturels, ceux que l’on rencontre au sein de l’île Wrac’h et de l’île de Stagadon, ceux qui se positionnent à nous durant la traversée séparant les deux sites.Ce recueil est une lecture, une collection de poèmes permettant d’appréhender tous ces ingrédients, que la mer soit calme et reposée, qu’elle devienne agitée au gré de la marée, que l’atmosphère soit oppressante ou planante. Il nous partage son intimité et sa relation aux animations locales, comme le festival Route 22, à sa terre d’origine… Le guitariste ne s’installe pas dans une démonstration execive et pénible, il vient déposer un véritable message rempli d’harmonies, de mélodies. Celui peut se renforcer et amener des riffs plus saturés, plus fougueux. Tour à tour, on identifie certains six-cordistes selon les thèmes abordés, ainsi Joe Satriani est aperçu à travers certaines parties groovy et appuyées, Steve Vai et David Gilmour prennent position lors d’explorations plus planantes, plus aériennes ou spaciales, Slash arrive par des aspects glam rock engagés, Jimi Hendrix s’incruste via un instant grâce à sa wah-wah. De manière plus légères, on apprécie la finesse du touché de François Jouault, son évasion momentanée vers le blues, les phrasés propres de Gary Moore ou Eric Clapton sont empruntés. L’album ne se limite pas aux atmosphères rock, il intègre des ambiances plus jazzy, plus adoucies, des traces hispaniques. Pour ces tonalités, on découvre une autre approche du guitariste, une recherche identitaire au voisinnage de musiciens tels que Al Di Meola, Alain Caron, John Patitucci…

Discret et simple, ce premier essai permet de découvrir un musicien respectable, un ensemble de compositions plaisantes. N’hésitez pas à parcourir son univers. « Wrac’h To Stagadon » vaut le détour.

 

Titres :

01. Fanch Bolhero  – 02. All The Children – 03. Stagadon – 04. Over The Sea – 05. Wrac’h – 06. Route 22 – 07. Océan – 08. Trista – 09. Breizh Sun – 10. Caïn Ar Mons – 11. Morgan