EQUINOX – The Cry of Gaïa

Metal Progressif – France (Mystyk prod)

 

Equinox s’apparente à un superband à la française. En effet, ce groupe de metal symphonique progressif possède en son sein des musiciens reconnus de divers horizons, dirigé de main de mettre par Inophis (guitare), Emmanuel Creis (chant), Pascal Mulot (basse) et Aurelien Ouzoulias (batterie).

Dans une ligne directrice inspirée par le rock orchestral teinté de power metal, les musiciens développent des thèmes épiques dotés de rythmiques galopantes, soutenues et consistantes. Il y a une certaine présence et densité dans le domaine des riffs, consolidant aussi les ambiances imposantes, puissantes pour parfaire à cet aspect massif des morceaux. Les guitares s’envolent vers des soli inspirés confirmant les qualités de Inophis. Les lignes vocales sont mélodiques, épaulées par des choeurs travaillés de façon symphonique et des arrangements renforçant le coté orchestral. La production est précise, propre mettant chaque instrument en valeur sans être un au dessus des autres. Parmi ces douze titres proposés, on appréciera le périlleux exercice de « The Show Must Go On » qui ne dérape pas vers une simple et nième cover mais qui positionne la composition vers un domaine plus symphonique que d’ordinaire. Une belle adaptation, une belle appropriation du morceau.

Probablement difficile d’accès de prime abords, cet ouvrage dégage toutes ses saveurs au fil des écoutes car les premières auditions peuvent parfois sembler longues et monotones. Dès que l’album est appréhender à sa juste valeur, il devient un recueil de metal symphonique captivant, transpirant de grandes qualités et compétences.

 

Titres :

01. Moon And Sun – 02. The Cry Of Gaia – 03.  Time Of The Chosen – 04. A Light In The Chao – 05. The Show Must Go On – 06. Amber – 07. The Gates Of Universe – 08. In The Eye Of Prophecy – 09. Wings Of Fire – 10. Breath Of Life – 11. The End Or Rebirth – 12. I Had A Dream