DRAGON’S DAUGHTERS – Tits On Fire

Punk Rock – France (Ellie Promotion)

https://www.facebook.com/dragonsdaughters/

Formé en 2016, le groupe évoluant sous la forme d’un trio est composé de : Guitare/Chanteuse lead: Margot Rigaud (chant, guitare), Angie Blackson (batterie, choeurs) et Manon Sherlock (basse, choeurs). Les musiciennes ont édité une première démo en 2017 proposant deux titres « I don’t Know » et « Jellyfish », marquant ainsi leur identité, un rock garage engagé. Grâce à quelles dates, le trio fait la rencontre de Yarol Poupaud, ce dernier prend en charge la production de se premier EP nommé « Tits On Fire ». Prolongeant la tradition punk rock et rock garage huileux, cet opus est relativement court, proposant une collection de six titres en l’espace de 15 minutes. Dans cet ouvrage, on parcourt des registres engagés et rugueux tels que « Pocket Pussy » ou « I Don’t Know ». Part une démarche concise et directe, l’auditeur est vite invité au pogo endiablé, soumis aux rythmes effrénés. Pour reprendre un peu nos esprits et rétablir nos cervicales, les filles balancent un morceau plus calme, « Who The Fuck » joue sur la sensibilité par une ligne vocale mélodique et un thème aux tonalités légères. Ce romantisme est prolongé durant la balade « Learn It » bien que celle-ci s’oriente vers des univers plus tourmentés et fougueux par instant. Favorisant la communion avec le public, « Bed In May » puise son énergie dans une ambiance groovy, une atmosphère fusionnelle. Son chant décalé et endiablé, sa démarche punk rock vindicatif en font un hymne tout trouvé. Plus poétique, « La Chanson de Prévert » est agréable de part son traitement qui sort des reprises tant entendues de ce morceau.

Ce premier essai ne se veut pas révolutionnaire, mais il est simplement bien mené et dégage une certaine dose d’énergie. « Tits On Fire » est simple et précis, il sait se faire appréciable par son caractère enjoué, cette volonté de partager un plaisir certain. Un rock sulfureux et efficace.

Titres :

01. Pocket Pussy – 02. Who The Fuck – 03. Bed In May – 04. Learn It – 05. I Don’t Know – 06. La Chanson De Prévert