DEADLINE – Nothing Beside Remains

Hard Rock – France (Ellie Promotion)

 

Dans un ensemble respirant le hard rock façon hair metal, Deadline emmène l’auditeur dans des univers flirtant avec des groupes cultes de cette période. Ces ressemblances sont consolidées par des compositions directes, n’ayant pas pour principe d’adopter des artifices. Les guitares saturées sont catchy, incisives et viennent positionner des soli inspirés en phase avec le thème du morceau. Les lignes vocales aux timbres aigus rappellent les heures de gloire de ce mouvement, les chanteurs permanentés en spandex qui animaient les débats. L’assise rythmique est propre et carré sans être dense. Le duo composé par la basse et la batterie, en gardien du groove, assure les tempi avec un dosage parfait et suffisant. Inutile d’en faire des tonnes pour sonner de manière intéressante et captivante.

Dans cette atmosphère teintée de glam mais aussi de hard rock traditionnel, on retiendra aussi le traitement des textes qui peuvent devenir suggestif sans être déplacés. On reste dans ce milieu hair metal dans son intégralité, celui du fin, du manque de sérieux où certaines frontières sont abolies. Dans cette ambiance traditionnelle, le groupe peut se faire plus tendre avec l’envoutant et feutré « Sleepless Nights » ou plus émouvant lors de l’hommage fait à l’attentat du 13 novembre « Silent Tears [November 13] ».

« Nothing Beside Remains » est un opus agréable, plein d’entrain, facile à appréhender. Il transpire l’envie d’animer les salles obscures et d’entrer en communion avec le public présent. Un bel exemple à retenir.

 

Titres :

01. Devil’s In The Details – 02. D.O.C. – 03. Fly Trap – 04. Nothing Beside Remains – 05. Mercenary – 06. Man On A Mission – 07. Angry Destiny – 08. Natural Born Pimp – 09. Silent Tears [November 13] – 10. Last Shot – 11. Override – 12. Sleepless Nights