BUKOWSKI

Après la découverte de l’album « Strangers » et un live aux 18 marches, il devenait essentiel de nous entretenir avec Julien

 

1 / Du changement a été constaté au sein de Bukowski, peux tu revenir sur le départ de Fred ?

Bonjour à tous! Alors pour en revenir au départ de Fred, il a été dans la souplesse car nous nous disions tout au jour le jour,et donc savions pour son incorporation chez MASS HYSTERIA. Qui sont des potes surtout! Clément avait anticipé en faisant quelques remplacements de Fred. On savait que c’était Clément. Bref, tout en souplesse!

 

2 / Peux tu nous présenter Clément ?

Clément est une vieille connaissance Rock du 95, il jouait dans plusieurs groupes, de styles différents (Twage, Urban Grio), et donc on connaissait sa polyvalence et son professionalisme. On se connaissait pour avoir aussi fait quelques chouilles ensemble! Je dirais une évidence.

3 / « Strangers » a été édité le vendredi 05 octobre, Clément a-t-il pu prendre part au processus de composition ?

Ah complètement! Il a été “remplaçant” pendant la tournée “On the Rocks”, donc il a contribué à 666% dans la compo de Strangers depuis 2017.

 

4 / Buko a grandement évolué à nouveau dans la construction de ses morceaux, en venant sur des domaines divers. Auriez vous pris de l’assurance ? Quelles ont été vos motivations dans ces explorations ?

J’dirais qu’on a pas forcément pris de l’assurance mais plutôt de l’audace et du libertarisme avec la grande participation de Timon et Clément, car mathieu et moi sommes avides de découvertes musicales et eux aussi! Une composition symbiote. Les motivations? Pas de carcan, de la curiosité dans le métal mondial surtout… On s’est recadrés nous-mêmes. Fils du Métal.

 

5 / Doit on en convenir que Bukowski prolongera cette expérience ?

C’est parti là….On fourmille d’idées rien que pendant les balances de chaque concert… C’est parti là.

 

6 / Le son de cet opus contribue lui aussi à la bonne tenue de cet ouvrage, auprès de quel producteur vous êtes vous orientés ?

De retour chez Francis Caste aux Studios Sainte Marthe à Belleville / Paris, Francis qui a produit nos deux premiers albums. Et qui, oui, contribue grandement à la tenue de cet opus. Merci Francis!!!!!!

7 / Cette ambiance surprenante et intrigante est maintenue au travers de la pochette de l’album, peux tu nous en dire plus à son sujet ?

C’est une oeuvre de Mam’zelle Mammath avec qui on avait travaillé sur l’artwork de notre 2ème opus “The Midnight Sons”, et qui nous comprend bien je crois! C’est une vision assez complexe du monde qui décroît inexorablement, même si on garde toujours une lueur d’espoir. On nous codifie, on nous sépare, pour que finalement tout le monde finisse étranger des uns et des autres. C’est finalement une pochette très humaniste, car elle dit merde à ce monde de classes, de couleurs de peau et de grisaille. Tous unis contre la bêtise formatée.

 

8 / Vous avez débuté votre tournée, pourtant peu de titres de « Strangers » ont figuré sur la setlist lors de votre passage aux 18 marches, à quoi doit on cela ?

Au manque de temps pour répéter!!! On est sur la route depuis le 1er septembre, et là présentement on a deux semaines de “calme” pour vous préparer 3 nouveaux titres;)!

 

9 / On sent une certaine cohésion au sein de la team, comment vous êtes vous préparés afin d’intégrer Clément à ce point ?

Le plus naturellement du monde comme je te l’ai dit, c’est un ami avant tout.

10 / Quelles sont les suites à donner à ces premières dates ?

Multiples, les dates s’enchaînent à fond jusqu’à Novembre, et cela ne risque pas de s’arrêter là, Rage Tour, notre tourneur qu’on salue est terrible avec nous!!! ça risque de gigoter sec!

 

11 / Verra-t-on Buko sur des festivals de Juin à Septembre 2019 ?

On l’espère!!! Et il y a de fortes chances, mais je n’en sais pas plus que toi pour l’instant!!!

 

12 / Avant de nous quitter, quel serait le morceau à recommander afin de découvrir « Strangers » ?

Mater Dolorosa vs Bad Habits.