2018-10-05 : BUKOWSKI / DEAD BONES BUNNY

Ayant engagé une tournée pour la promotion de leur nouvel album, « Strangers », Bukowski arrive en terre seine et marnaise. Plus exactement aux 18 marches de Moissy-Cramayel.

Pour assurer les premiers assauts, la place est proposée à Dead Bones Bunny. Une formation mélangeant des influences issues de Elvis et de Lemmy. Le sextet distille un Le Rockabilly-Metal usant du groove du rock des 60’s et de la puissance de Motorhead, Volbeat. Sans plagier ces derniers, les musiciens explorent des domaines similaires. La prestation, manquant un peu de place, est riche en dynamisme, il se dégage une bonne dose de fun et de plaisir. Les compositions sont solides, les musiciens sont en phase et en parfaite complicité. La prestation est rodée et équilibrée, l’ambiance décolle vite grâce à l’investissement de chaque membre du groupe y compris de Bunny Bones. L’ensemble transpire la liesse et donne une envie de partager l’atmosphère avec le groupe.

Place aux Buko. L’occasion de découvrir le groupe dans une nouvelle formule avec la présence de Clément, leur nouveau guitariste, mais aussi les moreaux du nouvel opus. Une certaine frustration me gagne en visualisant la setlist annonçant qu’un titre de « Strangers », soit « Mysterious Smile ». Ne boudons pas notre plaisir. Assister à une prestation des Buko avec autant de proximité est une belle aubaine. Autant en profiter. Comme de coutume, le quatuor ne fait pas dans la dentelle, pas d’économies en perspective. La formation livre une nouvelle fois une set riche en intensité, en énergie. Clément et Julien ne tiennent pas en place, ils font le spectacle à eux seuls. Timon (batterie) martèle ses fûts sans failles, bien que le musicien s’emmêle les baguettes sur un l’entame d’un morceau. Mathieu assure avec modulation ses parties vocales, restituant avec aisance les compositions posées sur cd. Tout au long de cette prestation, il se dégage une parfaite cohésion entre les membres, une certaine joie communicative, un certain plaisir non dissimulé. Avec à peine dix titres, le set passe rapidement, à peine le temps de rentrer dans l’ambiance me direz vous ? Que nenni… dès le premier morceau, le public est entré dans la danse. Les Buko reviennent en grande forme avec des compositions robustes. Ne manquez pas cette tournée, le groupe mérite le détour. Il y a un grand potentiel, est-il utile de le préciser ?

 

Une soirée organisée par la municipalité de Moissy-Cramayel, une tournée assurée avec le concours de HIM Média.

 

DEAD BONES BUNNY

 

BUKOWSKI