AYREON – Ayreon Universe (Best Of Ayreon Live)

Rock Metal Progressif – Pays Bas (Mascot Records / Replica Promotion)

 

Il est extrême rare de voir le multi-instrumentiste, Arjen Anthony Lucassen, livrer ses compositions sur scène et encore moins de trouver une captation de ses instants. C’est pourtant ce que le musicien a entreprit durant trois concerts organisés les les 15, 16 et 17 septembre 2017 à Tilburg, Pays-Bas. Ces soirées ont été immortalisées sous la forme d’un double-album et d’un DVD.

Le contenu est vaste sachant que Arjen Anthony Lucassen s’était engagé pour l’occasion d’interpréter au minimum deux titres de chaque albums de la discographie de Ayreon. Soit un minimum de 22 titres, mais le contenu global est de 28 thèmes y compris le morceau d’ouverture. Inutile de s’attarder sur chaque morceau, il convient de parcourir l’ensemble de l’oeuvre et de la représentation. Riche en évènements, le musicien doté d’une certaine reconnaissance de le milieu à fait intervenir à tout de rôle des vocalistes tels que : Mike Mills (narrateur), Tommy Karevik (Kamelot), Hansi Kürsch (Blind Guardian), Magali Luyten (Nightmare), Damian Wilson (Star One, Ayreon), Anneke Van Giersbergen et Floor Jansen (Nightwish). Chacun venant assurer les parties propres au rôle exprimé durant cet opéra-rock reconstitué selon plusieurs volets. La cohésion entre chaque vocaliste est parfaite tout comme entre les différents titres issus de périodes différentes. Ce mélange des années ne souffre pas des différences de rythmiques, de dimensions musicales. Les instruments à cordes titillent les guitares saturées, les rythmiques emballées sans heurtes. Les variations de nuances s’accommodent bien entre elles. Engageant dans sa forme, confirmant les compétences du compositeur, il est dommage que ce dernier soit en retrait et ne prenne pas plus part à l’expérience. La version visuelle fait état d’un passage éclair durant deux titres de Arjen Anthony Lucassen sur scène. Une frustration possible des fans… L’artiste préférant composer que de s’exposer, laisse ses compères et amis musiciens s’exprimer à sa place. En véritable chef d’orchestre et meneur de spectacle, Arjen Anthony Lucassen sait faire monter l’intensité de son opéra-rock tout au long de la soirée. Les premiers instants étant nécessaire à la mise en situation de l’évènement et de l’ouvrage se voient plus modérés que ceux contenus dans le second volet de l’ouvrage.

L’ensemble met en évidence une certaine maturité dans l’art de l’écriture mais surtout dans celui de l’arrangement, de part les apports provenant des instruments à cordes, des instruments à vent, claviers mais aussi dans les performances de chaque musicien et vocaliste. Ayreon Universe est une belle déclaration faite au sujet de l’oeuvre musicale d’un maitre en la matière. Il est à regretter que Arjen Anthony Lucassen ne soit pas plus attiré par les prestations scéniques.

 

Titres :

CD1

01. Prologue (Mike Mills) – 02. Dreamtime (Edward Reekers) – 03.  Abbey Of Synn (Robert Soeterboek) – 04. River Of Time (Hansi Kürsch et Marco Hietala) – 05. The Blackboard (Marcela Bovio et Mike Mills) – 06. The Theory Of Everything part (Marcela Bovio et Mike Mills) – 07. Merlin’s Will (Floor Jansen) – 08. Waking Dreams (Jonas Renkse et Anneke Van Giersbergen) – 09. Dawn Of A Million Souls (John Jaycee Cujipers) – 10. Valley Of The Queens (Anneke Van Giersbergen, Floor Jansen et Marcela Bovio) – 11. Ride The Comet (Magali Luyten et Jonas Renkse) – 12. Star Of Sirrah (Hansi Kürsch, Mike Mills, Magali Luyten et Floor Jansen) – 13. Comatose (Jonas Renkse et Anneke Van Giersbergen) – 14. Loser (Mike Mills) – 15. And The Druids Turn To Stone (Damian Wilson)

CD2

01. The Two Gates (John Jaycee Cujipers et Damian Wilson) – 02. Into The Black Hole (Tommy Karevik) – 03.  Actual Fantasy (Edward Reekers) – 04. Computer Eyes (Robert Soeterboek et Edward Reekers) – 05. Magnetism (Marco Hietala, Tommy Karevik et Anneke Van Giersbergen) – 06. Age Of Shadows (Marco Hietala, Hansi Kürsch et Floor Jansen) – 07. Intergalatic Space Crusaders (Damian Wilson et Magali Luyten) – 08. Collision (Marco Hietala et Tommy Karevik) – 09. Everybody Dies (Mike Mills, Tommy Karevik, Hansi Kürsch, Magali Luyten et Floor Jansen) – 10. The Castle Hall (Arjen Lucassen, Robert Soeterboek et Damian Wilson) – 11. Amazing Flight (Jay Van Feggelen et Arjen Lucassen) – 12. Day Eleven : Love (Edward Reekers, Marcela Bovio, Robert Soeterboek, Irene Jansen et Lisette Van Den Berg) – 13. The Eye Of Ra (tous les vocalistes)