ANTAGONISM – Thrashocalypse

Thrash Metal – France (Ellie Promotion)

 

Formé en septembre 2016, la formation originaire de Toulon est fondée par : Raphael Gloaguen (batteur), Dylan Hunger (chant, guitare), ces derniers sont rapidement épaulés par Kevin Colin (basse) et Félix Cleyet-Marrel (guitare). Comme le titre de ce premier EP, le groupe évolue dans un domaine respirant le thrash old school, celui qui a mis la révolution au sein du heavy metal lors de la naissance du Big 4 américains.

 

D’entrée de jeu, les musiciens ne renient pas leurs influences. Celles-ci sont profondément marquées dans le style proposé mais reviens aussi vers la vierge de fer dans son format vocal. En effet, le chant est proche de celui pratiqué par Paul Di’Anno avec un caractère tendant sur le punk rock caractéristique du britannique. Parmi tous ces repères, il se dégage un esprit percutant et rentre-dedans, les rythmiques délivrent un engagement dense, révélant un apport de la main droite soutenu. Les riffs sont énergiques, propres au style, les guitares twin viennent sonner en harmonie, viennent se relayer dans les phrasés.  Les guitares montrent leurs capacités dans les écarts solitaires, ces soli sont parfois un peu long sur la durée et demandent d’être par instant un peu plus concis afin de maintenir l’intensité du morceau et de ne pas tourner à la démonstration. Comme de coutume, les lignes musicales en introduction, les breaks permettant les variations de tempi, sont des éléments introduits dans la construction des morceaux. On apprécie le travail de composition, l’approche fougueuse des musiciens. Il est dommage que le chant en anglais ne soit pas toujours au parfait accent, que la production de l’ensemble ne soit pas plus riche et puissante.

 

Ne boudons pas notre plaisir, Antagonism  redonne un second souffle au thrash version 80’s, celui qui ne connaissait rien de calculé, celui qui sonnait de manière pure et insouciante. De part ce panel proposé, on retourne vers la genèse d’un mouvement qui a donné naissance à de nombreuses formations. Il y a encore du travail à fournir pour définir sa propre identité, pour livrer des titres plus directs mais la motivation est présente, elle transpire et fait bouger des genoux. Tel est l’essentiel.

 

Titres :

01. LxOxT – 02. Burning In Syria – 03. Surgical Strike – 04. 49.3 – 05. Speed Hammer – 06. Point Of No Return (Havok Cover)