BALLS OUT – Too Big To Handle

Hard Rock – France (M & O Music / M & O Office)

 

Ils viennent de la région niçoise, ils revendiquent avoir été influencés par les groupes cultes du genre tels que AC/DC, Motörhead, Kiss ou encore Led Zeppelin. Autant vous dire que les quatre musiciens : Patrick Gioan (chant, basse), Sonny Micucci (guitare), Yann Vautrin (guitare) rt Pierre Pizana (batterie), pratiquent le hard rock traditionnel celui qui des ainés, héritage du blues et du rock.

Imaginez donc,un moment que les frères Young aient fait appel à Lemmy pour assurer les vocaux au sein de AC / DC. On obtiendrait un rock bluesy, un hard rock aux lignes épurées, aux riffs directs et marqués, associés à des lignes vocales rugueuses, grasses et éraillées. Le contexte est certes simplifié mais correspond à l’esprit, les titres proposés parcourent des atmosphères aux accents parfois sudiste comme « Wet And Late », la voix de Billy Gibbons est sous l’emprise d’une grosse grippe. Rappelant par instant la dynamique teutonne, « Bad Wolf » et sa force de présence, son insistance et son emballement lorgnant sur le heavy metal pour la fin du morceau. Les deux derniers morceaux, « Born To Lose » et « Balls Out » parlent à la manière des Ramones avec un punk rock pénétrant, sale aux refrains fédérateurs, aux ambiances prêt à consommer lors de live. Vous l’aurez compris, sans faire d’extravagances, allant à l’essentiel. Balls Out livre un rock sans bavures, aux odeurs de graisses rutilantes, de grosses mécaniques survitaminées. Il y a un retour aux sources confirmés, un rock à l’état pur fait pour osciller des guiboles, pour titiller les sol à coup de battement de l’avant du pied. Les compositions développent une bonne dose de retour vers une musique pour laquelle il suffisait de brancher les instruments, allumer les amplis et d’envoyer le son.

Titres :

01. Time To Get Your Balls Out – 02. Let Me Go – 03. Wet And Late – 04. Bad Wolf – 05. Born To Lose – 06. Balls Out