2018-04-08 : CROWBAR

Pas de première partie pour la venue de Crowbar en terre seine et marnaise. Pas de drame en soi, sachant que la bande menée par Kirk Windstein n’est pas venue pour faire de la figuration.

En amont de cette prestation, il est agréable de voir la formation en pleine décontraction venir vers à la rencontre du public patientant devant les portes qui mènent à la salle. Dès les premières notes, on comprend parfaitement et on prend la mesure du sludge metal distillé par le groupe. Le son est épais, les riffs et rythmiques imposantes et lourdes. Il règne un certain poids dans les notes, dans les tempi. Paradoxalement, dès que la voie est libre les deux guitaristes, Kirk Windstein et Matt Brunson dégainent quelques soli assez captivants. Le frontman étant plus roots, restant dans un style moins démonstratif, quant au second, ses écarts solitaires sont plus agiles et plus expressifs tant dans la distribution de notes que dans l’attitude. Mais savourons cet état de fait, l’association est parfaitement rodée, car les deux compères jouent ensemble depuis presque dix ans. A l’arrière l’assise est tenue sans fébrilités. Le duo n’est pas né de la dernière pluie, les deux musiciens sont armés et savent menés les instruments dans leurs retranchements. Sans en faire des tonnes, restant dans la qualité plutôt que dans la quantité, les rythmiques sont intenses et dotées d’une certaine solidité. Vocalement Kirk reste fidèle à sa manière d’évoluer, le vocaliste reste rustre, rugueux mais après tout c’est comme cela que l’on apprécie Crowbar. Le frontman communique avec le public, vient au devant de la scène afin d’être au contact de celui-ci. Kirk ne rechigne pas à partager le plaisir qu’il exprime sur les planches. Envoyant des obus durant plus de 90 minutes, d’aucun qu’il soit sur scène ou dans la foule ne semble épuisé par ces assauts incessants. Comme de coutume au sein de l’Empreinte, le groupe évolue dans une certaine proximité avec l’assistance, dans une intimité certaine. Il est appréciable de pouvoir s’arrêter le temps d’un moment sur de telles formations qui viennent faire le show, assurer un set sans économies au niveau de la prestation, transpirer le plaisir de jouer pour son public.

Une soirée organisée par A Jeter Prom et l’Empreinte.

 

CROWBAR