2018-03-18 : STICK MEN

La soirée à l’Empreinte sera à l’honneur des deux mains sur les manches… Je vous rassure rien de vulgaire à travers cette tendance. Uniquement une technique utilisée par les deux musiciens que sont : Tony Levin et Markus Reuter (guitare). Le premier a officié en compagnie du batteur Pat Mastelotto au sein de King Crimson, mais a collaboré à de nombreuses sessions studios. Tony Levin est l’un des utilisateurs les plus connus dans l’utilisation du Stick Chapman, instrument hybride dérivé de la guitare, comportant  huit, dix ou douze cordes séparées en une partie mélodique et une partie basse. Son collègue à la guitare est membre de The Crimson ProjeKCt, un groupe issu des différentes séparations du King Crimson, voyant dans ses rangs des anciens membres du groupe progressif culte.

Le trio semble apparaitre comme une formation démonstrative de talents et de compétences, mais il sait nous convaincre du contraire rapidement. Certes, il convient d’avouer que cette particularité techniques, tout est joué globalement en tapping des deux mains, est peu académique et laisse dominer un aspect démonstratif. Pourtant l’attitude des deux musiciens évoque tout l’opposé. En rien rébarbatif, en rien pénible à l’écoute ou au regard de la prestation, le trio dégage un feeling certain tout au long du set. Ils transpirent un plaisir non dissimulé, ils plaisantent avec l’assistance, ils mettent une bonne ambiance sur scène. La communication avec le public permet de partager un peu plus, car la majorité des titres sont instrumentaux à l’exception de quelques uns. Ceux ci s’écartent par instant de la discographie propre au groupe en explorant des morceaux provenant de King Crimson, Mike Oldfield. Se produisant près de 1h45 de set, l’assistance conquise et connaisseuse de l’oeuvre de Tony Levin et ses compères ne ressent aucune lassitude. Chaque titre est un moment unique, chaque titre possède sa différenciation. Un set équilibré qui confirme que le rock progressif bien maitrisé n’est pas inaccessible.

Une soirée organisée par 106 db et l’Empreinte.

 

STICK MEN